« METTRE FIN À LA CONFUSION ENTRE L’AUTISME ET LES SIGNES DE MALTRAITANCE : (2021-04-06) Des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées » · Les ➽ « PRINCIPES DONT S’INSPIRENT (les dispositions, prévisions, de, du…) » COMMUNIQUÉ MINISTÉRIEL CONJOINT des Secrétariats d’État « Personnes handicapées » et « Enfance et Familles » ET IMPLIQUANT LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE

Un Communiqué gouvernemental ne visant formellement que la protection des enfants, vient par l’expression des « principes dont il s’inspire » RENVERSER GLOBALEMENT LA MENTALITÉ D’ARRIÉRATION MENTALE FRANÇAISE SUR L’AUTISME/LE TROUBLE DE L’AUTISME 🡰 et par la teneur de « mettre fin à la confusion » avec les effets de maltraitance sur les autistes
· Document du mardi 6 avril 2021
 · Article revu le 11 octobre 2021



Le présent article fera l’objet de mises à jour et additions.

Informations.Handicap.fr/a-enfant-maltraite-ou-autiste-lorsque-justice-se-trompe-30703.php


I. — MESURES mises en œuvre et annoncées manifestant les « PRINCIPES DONT ELLES S’INSPIRENT »

Il s’agit par ces termes de la « formulation consacrée » à ce propos.

Les mesures mises en œuvre et annoncées

  • « Courant du 2e trimestre 2021, une liste de médecins experts de l’autisme (…) sera diffusée (…) via les agences régionales de santé, ainsi qu’aux magistrats. (…)
  • La diffusion de cette liste sera assurée par le ministère de la Justice à destination des magistrats et le ministère des Solidarités et de la Santé (…).
  • Pilotées par le Ministère de la Justice, des actions de sensibilisation et de formation seront engagées tout au long de l’année 2021 par (…) et proposées à l’École Nationale de la Magistrature de façon à sensibiliser tous les professionnels concernés. Ce dispositif vise à dispenser des connaissances scientifiques actualisées sur le( trouble de l’autisme) (…) »
Source, documents
Page imprimée

Page imprimée Pdf du site du Secrétariat d’État chargé des « Personnes handicapées » auprès du Premier ministre

001002. 2021-04-06 · Gouvernement | Impression Pdf de page du site SEPH : Cp_-_mettre_fin_a_la_confusion_entre_l_autisme_etc_et_les_signes-de-maltraitance.pdfbit.ly/SEPH-20210406
https://Handicap.Gouv.fr/presse/communiques-de-presse/article/mettre-fin-a-la-confusion-entre-l-autisme-le-tdah-ou-les-troubles-dys-et-les

Pdf, site du Secrétariat d’État

Pdf, site du Secrétariat d’État, en lien en fin de page de site précitée ; teneur idem page du site

001003. 2021-04-06 · Gouvernement | Pdf Cp_-_mettre_fin_a_la_confusion_entre_l_autisme_etc_et_les_signes-de-maltraitance.pdfbit.ly/SEPH-20210406-Pdf
https://Handicap.Gouv.fr/IMG/pdf/06_04_2021_-_cp_-_mettre_fin_a_la_confusion_entre_l_autisme_le_tdah_ou_les_troubles_dys_et_les_signes_de_maltraitance.pdf

Docx « version accessible »

Docx « version accessible », en lien en fin de page de site précitée ; teneur idem page du site

001004. 2021-04-06 · Gouvernement | Docx Cp_-_mettre_fin_a_la_confusion_entre_l_autisme_etc_et_les_signes-de-maltraitance.pdfbit.ly/SEPH-20210406-Docx
https://Handicap.Gouv.fr/IMG/docx/06_04_2021_-_cp_-_mettre_fin_a_la_confusion_entre_l_autisme_le_tdah_ou_les_troubles_dys_et_les_signes_de_maltraitance.docx


II. — MOTIFS EXPLICITES au Communiqué manifestant les « PRINCIPES DONT S’INSPIRENT » les mesures mises en œuvre et annoncées

« Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées ».

Motifs, par Secrétaire d’État chargé des « Personnes handicapées » auprès du Premier ministre

  • « La diffusion d’une liste de médecins experts de l’autisme, du Tdah et des troubles Dys constitue une avancée importante pour faire progresser chez les professionnels le degré de connaissance (…). Tous les professionnels intervenant autour d’un enfant pour lequel il existe une suspicion de maltraitance doivent être formés ou sensibilisés sur l’autisme et les Tnd [« troubles du neuro-développement », e.g. CIM-11]. C’est le fruit d’une mobilisation interministérielle inscrite dans la durée. »

Motifs, par Secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé

  • « Qu’ils soient enfants ou parents, les personnes concernées par l’autisme, le Tdah, les troubles Dys doivent trouver toute leur place dans notre société. Une société qui ne se prive d’aucune force et d’aucun talent, c’est d’abord une société qui sait transformer les différences en atouts. Les travaux menés ont notamment permis d’établir un plan d’action qui permettra de concrétiser le déploiement de l’annuaire d’experts auprès des cellules départementales de recueil de traitement et d’évaluation et des magistrats mais aussi de programmer les actions de formation initiale et continue indispensables à la prise en compte (…) dans les décisions. » — Adrien Taquet

Rem. : L’adéquation et rectitude des mesures annoncées sont indifférentes à la vigueur des principes reconnus par les motifs et par les dispositions formant l’objet du Communiqué

001005. Le neurotype n'est pas un accessoire · Dire « autisme=trouble de l'autisme » c'est aussi intelligent que dire « personnalité=trouble de la personnalité ».
Le neurotype n’est pas un accessoire · Dire « autisme=trouble de l’autisme » c’est aussi intelligent que dire « personnalité=trouble de la personnalité ».
159 Dictionnaire

Les posts du Communiqué sur les réseaux sociaux par le Gouvernement

Fb.com/Handicap.Gouv/photos/a.815566105284558/1825858464255312/
Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées
6 avril 2021 à 14:31
Communiqué 🗞️ | Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées.
➡️ Pour en savoir plus : http://swll.to/5xR2d

Communiqué 🗞️| Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance :…

Posted by Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées on Tuesday, April 6, 2021

LinkedIn.com/posts/handicapgouv_communiqué-mettre-fin-à-la-confusion-activity-6785177009048821760-ciC-/
Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées
14 223 abonnés
6 avr. 2021
Communiqué 🗞️ | Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées.
➡️ Pour en savoir plus : http://swll.to/5xR2d

Twitter.com/Handicap_Gouv/status/1379409097091649541/
Secrétariat d’État chargé du Handicap
@handicap_gouv
Communiqué 🗞️ | Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées.
➡️ Pour en savoir plus : http://swll.to/5xR2d
Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées.
14:22 · 6 avr. 2021 · Twitter Web App


Connexités

De l’arrêté du 10 mars 2021 relatif à la définition de l’expertise spécifique des psychologues mentionnée à l’article R. 2135-2 du code de la santé publique

Sur la déclaration écrite de la présidence de la République et la déclaration distincte prononcée par le président de la République, le 2 Avril 2021, « journée mondiale » relative à l’autisme

[Augmentation du présent article · juin 2021]

Il ne fait pas de doute (sans pour autant en mentionner ici source de certitude) que le Communiqué ministériel conjoint du 6 avril 2021, renversant globalement la mentalité d’arriération mentale française à propos de l’autisme, résulte d’une exigence du président de la République, étant M. Emmanuel Macron.

175Pour autant, outre le terme « autisme » employé isolément de façon non dégradante lorsqu’il s’agit de la notion (et non des personnes), la déclaration publiée le 2 Avril 2021 sur le site de la présidence de la République comporte à propos des autistes trois formulations, dont deux (ci-dessous : sur fond vert) d’une correction faisant écho aux propos entièrement corrects de juillet 2017, et une formulation dégradante (ci-dessous : barrée sur fond rouge) s’alignant sur la terminologie dégradante de « l’industrie du handicap ».

On peut donc noter qu’au contraire des mentions en 2017, toutes correctes non dégradantes, la présidence de la République prend à nouveau en 2021 bien soin de mélanger des formulations non dégradantes (et même exceptionnelles comme pratiquées uniquement par le président de la République-la présidence de la République), et des formulations présentant gravement l’aspect contraire, dégradantes pratiquées par l’industrie du handicap.

178La vidéo, ajoutée à la page de la déclaration écrite, de la déclaration distincte prononcée le même jour 2 Avril 2021 à Saint-Égrève par le président de la République, ne comporte aucune formulation correcte à propos des autistes, mais uniquement des formulations dégradantes : YouTu.be/1JjtkS3puSw (à plusieurs reprises, formulation fantaisiste "trouble autistique" ou "trouble du spectre autistique", formulations dégradantes pratiquées par l’industrie du handicap, au lieu de celle "trouble de l’autisme", telle qu’à la CIM-11 et au DSM-5, par exemple). — On peut noter cependant deux fois la formulation "pour l’autisme" (certes correcte), mais aussi celle qualifiant l’autisme de "trouble", s’alignant sur la terminologie dégradante par l’industrie du handicap (ceci étant contraire aux formulations de la CIM-11 et du DSM-5). — On peut constater que la diction dans cet épisode de vidéo n’est pas fluide, est "scolaire" hachée, pour ne pas risquer de s’écarter d’employer uniquement les formulations pratiquées par et plaisant à l’industrie du handicap, puisque dégradantes. — On remarque les mines attrites de bout en bout, de la secrétaire d’État "chargée des Pensées handicapées" et de la déléguée interministérielle "chargée du mépris aux autistes", figurantes à l’arrière-plan, qui pourtant auraient dû être radieuses des formulations employées par le président de la République, puisque, elles, relais-holding de l’industrie du handicap, ne diffusant, elles, absolument que des formulations grossièrement dégradantes à propos de l’autisme et des autistes.

Il ne fait pas de doute que l’alternance "savante" en 2021, de terminologie correcte et de terminologie dégradante, à propos des autistes, par le président de la République-la présidence de la République, est un “pittoresque” mélange destiné à calmer l’industrie du handicap, pour en particulier rendre moins cinglant aux yeux de celle-ci le Communiqué ministériel conjoint du 6 avril 2021, renversant globalement la mentalité d’arriération mentale française à propos de l’autisme, et résultant (sans pour autant en mentionner ici source de certitude) d’une exigence du président de la République, étant M. Emmanuel Macron.

(On ne commente ici pas les autres aspects, teneur, chiffres présentés, de la déclaration écrite et de la déclaration prononcée.)

Elysee.fr/emmanuel-macron/2021/04/02/autisme-ne-rien-lacher-du-combat-que-nous-menons-depuis-4-ans
« 
Actualités
Publié le 2 Avril 20211
Autisme : ne rien lâcher du combat que nous menons depuis 4 ans.
Fait partie du dossier "Liberté. Fraternité. Égalité des chances".

  • Depuis son élection, le Président de la République Emmanuel Macron a une priorité : permettre à chaque individu, quels que soient sa situation, son origine, son lieu de résidence, de s’épanouir pleinement dans la société française.
    • Pour atteindre cet objectif, il s’est engagé en faveur d’un meilleur accompagnement des personnes en situation d’autisme grâce à un diagnostic plus précoce et des interventions adaptées à leurs besoins, pour renforcer leur pouvoir d’agir. C’est le sens de la stratégie nationale sur l’autisme lancée en 2018.
    • Trois ans plus tard, à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le Président s’est rendu en Isère à la rencontre de parents, enfants et professionnels, acteurs des plateformes de coordination et d’orientation (PCO).
  • Ces plateformes, lancées en 2019, œuvrent au quotidien pour repérer, apporter soins et accompagnement aux enfants atteints d’un trouble neurodéveloppemental.
    Leur rôle est essentiel pour sortir les enfants de l’isolement et les aider à se développer à un rythme comparable aux autres.
    Elles répondent ainsi à un vrai besoin des familles, qui témoignaient jusqu’alors d’un parcours où leurs inquiétudes n’étaient pas suffisamment entendues, entraînant un retard à tous les niveaux, des difficultés à accéder aux soins et aux prises en charge.
    • Et malgré le ralentissement dû à la crise sanitaire, les résultats sont là :
      Les professionnels de la petite enfance ont désormais la possibilité de repérer les écarts inhabituels de développement chez un enfant.
      Depuis 2019, pour la première fois en France, un guide de repérage a été conçu et mis à disposition de tous les médecins.
      ➜ En 2020, 150 enfants ont été repérés et adressés à une plateforme, 6801 en 2021.
    • Les plateformes de coordination et d’orientation s’ouvrent dans chaque département.
      Ces plateformes mobilisent l’intervention coordonnée de plusieurs professionnels : psychologues, psychomotriciens et ergothérapeutes, en plus des professionnels conventionnés, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé.
      ➜ 63 plateformes ouvertes au 1er mars 2021.
      ➜ L’ensemble du territoire national sera couvert par une plateforme à la mi-2022.
    • Les interventions de professionnels libéraux sont maintenant financées par l’Assurance maladie.
      Le « forfait d’intervention précoce » permet de financer les coûts des interventions des professionnels libéraux non-conventionnés. Les familles n’ont plus à payer les séances de bilan et d’intervention précoce quand le parcours a été validé par la plateforme.
      ➜ 3807 familles bénéficient d’au moins un forfait.
      ➜ 5032 forfaits ont été versés.
      ➜ D’une durée initiale de 18 mois, le forfait a été étendu à 24 mois.
    • Pour les 700 000 Français qui vivent avec l’autisme et leur famille, nous intervenons également sur l’ensemble du parcours de vie :
      La scolarisation des élèves qui ont une forme d’autisme a été soutenue et le sera encore à la rentrée prochaine.
      ➜ Plus de 41 000 élèves sont désormais scolarisés en milieu ordinaire soit 1800 supplémentaires par rapport à la rentrée 2019.
      ➜ 101 professeurs ont été formés pour guider les enseignants accueillant ces élèves.
      ➜ 247 classes spécifiques ont été créées sur tout le territoire.
      ➜ Pour la rentrée de septembre 2021, 85 nouvelles ouvertures de classes sont d’ores et déjà assurées.
    • 2020 a été une année de forte accélération en matière de recherche et innovation.
      ➜ Un groupement scientifique pour coordonner les acteurs du domaine a été constitué autour de 100 équipes expertes.
      ➜ Deux nouveaux centres de recherche à Lyon et Strasbourg ont été labellisés, portant leur nombre à 5.
      ➜ L’implication des jeunes chercheurs a été accentuée avec la création de 14 postes.
       »



Annexes : Source – Dossier de pièces – Fb Tw


Source

Site Gouv · Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le Tdah ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées


Fb Tw

· · ·

What is above all needed is to let the meaning choose the word* and not the other way around. The worst thing you can do with words is to surrender to them.” George Orwell  | * for the word’s content 

Commentaires

Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Articles de la rubrique