2021 ONU  Rapport ravageur de l’arriération de la France · sept. 14 & oct. 4   Organe de Traités : Comité des droits des personnes en situation de handicap CDPH (CRPD)  « OBSERVATIONS FINALES » sur audition périodique de la France, août 2021, selon obligation par la Convention sur les droits des personnes en situation de handicap, ratifiée en vigueur France 20 mars 2010  Dont, notion de « Représentativité » bafouée en France  Avec traductions 

Article augmenté complété le 22 septembre 2021 (dans l’attente de la traduction officielle en langue française du document)
Document en langue anglaise avec traductions officieuses en langue française (2021-09-24)
Lien abrégé (présent article) : frdm.fr/ONU2021

Document du mardi 14 septembre 2021
Article revu le 7 novembre 2021


 

2021-09-14 · UN CRPD : ‘ADVANCE UNEDITED VERSION’ (of) ‘Concl­ud­ing Obs­er­va­tio­ns on the ini­tial re­port of France’ · CRPD_C_FRA_CO_1_46664_E
Téléchargement site Onu · anglais seulement
Word - 103.5 ko
2021-10-04 · UN CRPD : ‘Concluding Observatio­ns on the ini­tial re­port of France’ · CRPD_C_FRA_CO_1 · G2126972
PDF - 261.6 ko
« ONU Le Comité des droits des personnes en situation de handicap publie ses constatations sur la France (…)

GENÈVE (15 septembre 2021)Le Comité des Nations Unies sur les droits des personnes en situation de handicap (CDPH) a publié ses constatations sur … et sur la France, les deux États parties qu’il a examinés lors de sa dernière session. · (…) · France · Le Comité exprime sa préoccupation quant à la prévalence d’une législation et de pratiques à visée médicale et paternaliste dans l’État partie*. Est particulièrement préoccupante la loi sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, antérieure à la Convention et focalisée sur la prévention du handicap et le traitement médical des déficiences [impairments]. La loi définit un « modèle de prise en charge médico-social » favorisant l’institutionnalisation systématique au motif de handicap. Le Comité a recommandé à l’État partie de revoir la législation et les politiques existantes et d’accélérer l’adoption de mesures visant à donner effet au modèle de handicap fondé sur les droits de l’homme qui reconnaît l’autonomie, l’égalité et la liberté dans tous les domaines de la vie. (…) » · *« qui est centré sur l’incapacité des personnes en situation de handicap et sur leur « normalisation » » · (traduit avec DeepL.com)

« UN Disability Rights Committee issues findings on … and France · GENEVA (15 September 2021)The UN Committee on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD) has issued its findings on … and France, the two States parties which it examined during its latest session. · (…) · France · The Committee expressed concern about the prevalence of medically focused and paternalistic legislation and practices in the State party*. Of particular concern is the Act on Equal Rights and Opportunities, Participation and Citizenship for Persons with Disabilities, which predates the Convention and focuses on the prevention of disability and the medical treatment of impairment. The Act sets out a “model of medical-social care” favouring systematic institutionalization on the basis of disability. The Committee recommended that the State party review existing legislation and policies, and expedite the adoption of measures to give effect to the human rights model of disability that recognises autonomy, equality and freedom in all areas of life. (…) » · *« that focuses on incapacity of persons with disabilities and their “normalization” »


Bloc Sommaire (…)

Ci-dessous il s’agit de « 2021-09-14 UN CRPD ‘ADVANCE UNEDITED VERSION’ (of the) Concluding Observations on the initial report of France · CRPD_C_FRA_CO_1_46664_E ». La mise à jour ci-dessous avec « 2021-10-04 UN CRPD Concluding Observations on the initial report of France · CRPD_C_FRA_CO_1 · G2126972 » est en cours (en signalant les éventuelles formulations différentes figurant dans la première version du document).

Intégralité (liste) des mentions de « personnes, enfants autistes », toutes “différentielles” par disjonction expresse ou par motifs de mention, avec et pour correspondance jusque dans les moindres détails de formulations, avec OMS CIM-11 · WHO ICD-11 « 6A02 Autism ‘Spectrum Disorder’ » · Avec les traductions 

Ci, frdm.fr/ONU2021conformeCIM11

14 September 2021 ADVANCE UNEDITED VERSION
  • § 7.(b)
    • (medical treatment) of persons with psychosocial disabilities and autistic persons(, and the)
      • (traitement médical) des personnes en situation de handicap psychosocial et des personnes autistes(, et le)
  • § 10.(b)
    • (organisations of) persons with intellectual disabilities, persons with psychosocial disabilities, autistic persons, women with disabilities, LGBTI persons with disabilities, persons living in rural areas, Roma persons with disabilities and those requiring high levels of support.
      • (organisations) de personnes en situation de handicaps intellectuels, de personnes en situation de handicaps psychosociaux, de personnes autistes, de femmes en situation de handicap, de personnes LGBTI en situation de handicap, de personnes vivant en zones rurales, de personnes Rom en situation de handicap et de personnes nécessitant de hauts niveaux de soutien.
  • § 17.(a)
    • (especially affecting) autistic persons, persons with psychosocial or intellectual disabilities, and with Down syndrome ;
      • (nuisent spécialement) aux personnes autistes, aux personnes en situation de handicap psychosocial ou intellectuel, et aux personnes présentant le syndrome de Down ;
  • § 19.(b)
    • (particular impacts on) autistic persons, persons with sensory impairments, with intellectual disabilities and persons with psychosocial disabilities ;
      • (impacts particuliers sur) les personnes autistes, les personnes présentant des difficultés sensorielles, en situation de handicap intellectuel et les personnes en situation de handicap psychosocial ;
  • § 21.(a)
    • (among) autistic persons and persons with psychosocial disabilities ;
      • (parmi) les personnes autistes et les personnes en situation de handicap psychosocial ;
  • § 22.(a)
    • (target) autistic persons and persons with psychosocial disabilities (and to)
      • (cibler) les personnes autistes et les personnes en situation de handicap psychosocial (et pour assurer)
  • § 28.(c)
    • (especially for) persons with vision impairments and deaf persons, those with intellectual or psychosocial disabilities, and autistic persons.
      • (spécialement pour) les personnes présentant des difficultés [impairments] visuelles et les personnes sourdes, celles en situation de handicap intellectuel ou psychosocial, et les personnes autistes.
  • § 32.(b)
    • (including on) children and autistic persons ;
      • (y compris sur) les enfants et les personnes autistes ;
  • § 32.(d)
    • (That) children with psychosocial disabilities and autistic children (are particularly)
      • (Que) les enfants en situation de handicap psychosocial et les enfants autistes sont (particulièrement)
  • § 36.(b)
    • Autistic children are subjected to treatments with objective “render them non-autistic”(, disrespecting their identity, and)
      • Les enfants autistes sont soumis à des traitements ayant pour objectif de « les rendre non-autistes »(, allant à l’encontre du respect de leur identité, et)
  • § 37.(b)
    • (Eliminate normalising treatments on) autistic children(, and adopt measures to redress the rights of children and adults with disabilities who)
      • (Élimine les traitements normalisants envers) les enfants autistes(, et adopte des mesures pour rétablir les droits des enfants et des adultes en situation de handicap qui)
  • § 45.(d)
    • (modes and formats of) communication of their choice by persons with disabilities, including Braille, Easy Read and autism referent persons.
      • (moyens, modes et formats accessibles de) communication de leur choix par les personnes en situation de handicap, en ce compris le braille, le FALC et les personnes référentes s’agissant d’autisme.
  • § 49.(f)
    • (and their families, especially) autistic parents, parents with intellectual or psychosocial disabilities (to)
      • (et à leur famille, spécialement) aux parents autistes, aux parents en situation de handicap intellectuel ou psychosocial(, pour)
  • § 50.(b)
    • (refusal of) children with intellectual, psychosocial disabilities or autistic children(, at schools ;)
      • (refus) des enfants en situation de handicap intellectuel, psychosocial ou des enfants autistes(, dans les écoles ;)
  • § 50.(c)
    • (of reasonable accommodation for children with disabilities to meet with educational requirements, particularly affecting) autistic children and children with Down syndrome ;
      • (aménagements raisonnables pour que les enfants en situation de handicap puissent répondre aux exigences éducatives, affectant particulièrement) les autistes enfants et les enfants présentant le syndrome de Down ;
  • § 51.(c)
    • (accommodations for examinations for children with disabilities, particularly considering) autistic children and children with Down syndrome ;
      • (aménagements pour les examens pour enfants en situation de handicap, en prenant particulièrement en considération) les autistes enfants et les enfants présentant le syndrome de Down ;

Passages mentionnant les autistes, l’autisme

Et quelques autres passages des Observations finales les plus significatifs à ce propos.

«  United Nations
Convention on the Rights of Persons with Disabilities
CRPD/C/FRA/CO/1
Distr. : General
14 September 2021 ADVANCE UNEDITED VERSION
Original : English
Committee on the Rights of Persons with Disabilities

Concluding observations on the initial report of France

Adopted by the Committee at its twenty-fifth session (16 August-14 September 2021).
p. 1

Observations finales sur le Rapport initial de la France (…)

« Nations Unies
Convention sur les droits des personnes en situation de handicap
CRPD/C/FRA/CO/1
Distr. : Générale
14 septembre 2021
VERSION ANTICIPÉE NON ÉDITÉE
Original : Anglais
Comité des droits des personnes en situation de handicap
Observations finales sur le rapport initial de la France
Adoptées par le Comité lors de sa vingt-cinquième session (16 août-14 septembre 2021).
p. 1 · (traduit avec DeepL.com)

I. Introduction
p. 1

II. Positive aspects [29 lines]

4. The Committee welcomes the measures (…) ;
5. The Committee welcomes the measures (…) ;
6. The Committee takes note of (…) the National strategy for autism 2018-2022.
p. 1-2

II. Aspects positifs (29 lignes) (…)

4. Le Comité accueille favorablement les mesures (…) ;
5. Le Comité accueille favorablement les mesures (…) ;
6. Le Comité prend note de (…) la Stratégie nationale pour l’autisme 2018-2022.
p. 1-2 · (traduit avec DeepL.com)

III. Principal areas of concern and recommendations

A. General principles and obligations
(arts. 1 and 4)

7. The Committee notes with concern :
(b) The absence of measures to review and harmonise disability-related national, regional and municipal legislation and policies with the Convention, and legislation and public policies based on the medical model and paternalistic approaches to disability, including the definition of disability in the Act on Equal Rights and Opportunities, Participation and Citizenship for Persons with Disabilities, of 11 February 2005 that focuses on incapacity of persons with disabilities and their “normalization”, the medical treatment of persons with psychosocial disabilities and autistic persons, and the ‘model of medico-social care’ for persons with disabilities, which sustains systematic institutionalization of persons on the basis of disability ;
(c) The lack of information on the jurisprudence of French courts on the direct application of the rights guaranteed by the Convention ;
(d) The absence of a national strategy and public policies for implementing the State party’s obligations under the Convention ;
(e) The lack of awareness on the rights of persons with disabilities of policymakers, government officials, at the national and municipal levels, legal and other professionals, including judges, teachers, medical, health and other professionals working with persons with disabilities.
·
8. The Committee recalls the recommendations issued by the Special Rapporteur on the Rights of Persons with Disabilities in her report on the visit to France (A/HRC/40/54/Add.1), and recommends that the State party :
(e) Provide awareness raising and capacity-building on the human rights model of disability for government officials, at all levels, legal professionals, judges and prosecutors, and professionals working with persons with disabilities. The State party should involve organisations of persons with disabilities in the design and implementation of trainings for public officials.

·
9. The Committee is concerned about :
(a) Provisions in the Law of 2005-102 (article 1) and of the Social Action and Family Code (article L.146-1) conflating associations of service providers and managers with organizations of persons with disabilities, resulting in conflict of interests in service provision and obstacles to effectively shift from ‘medico-institutional-care’ to independent living in the community ;
(b) Limited involvement of persons with disabilities through their representative organizations, in consultations concerning legislation and public policies, including those carried out by the National Consultative Council of Persons with Disabilities, and the municipal and inter-municipal committees on accessibility.
·
10. The Committee recalls its General comment No. 7 (2018) and recommends that the State party :
(a) Revise provisions of article 1 of the Law of 2005-102 with a view to strengthen and implement transparent mechanisms to closely consult with and actively involve persons with disabilities, through their representative organizations, in public decision-making processes at all levels, including in implementing, monitoring and reporting on the Sustainable Development Goals ;
(b) Ensure meaningful and effective support and consultations with the diversity of organizations of persons with disabilities as outlined in General comment No. 7, paying attention to, organisations of persons with intellectual disabilities, persons with psychosocial disabilities, autistic persons, women with disabilities, LGBTI persons with disabilities, persons living in rural areas, Roma persons with disabilities and those requiring high levels of support.
p. 2-3
·

(art. 1er et 4) (…)

III. Principaux sujets de préoccupation et recommandations

A. Principes généraux et obligations

(art. 1 et 4)

7. Le Comité note avec préoccupation :
(b) L’absence de mesures de révision et d’harmonisation de la législation et des politiques nationales, régionales et municipales relatives au handicap avec la Convention, ainsi que la législation et les politiques publiques fondées sur le modèle médical et les approches paternalistes du handicap, notamment la définition du handicap figurant dans la loi sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, du 11 février 2005, qui est centrée sur l’incapacité des personnes en situation de handicap et sur leur « normalisation », le traitement médical des personnes en situation de handicap psychosocial et des personnes autistes, et le « modèle de prise en charge médico-sociale » des personnes en situation de handicap, qui maintient l’institutionnalisation systématique des personnes sur le fondement de leur handicap ;
(c) Le manque d’informations sur la jurisprudence des juridictions françaises en matière d’application directe des droits garantis par la Convention ;
(d) L’absence de stratégie nationale et de politiques publiques pour la mise en œuvre des obligations de l’État partie au titre de la Convention ;
(e) Le manque de conscience des droits des personnes en situation de handicap de la part des décideurs politiques, des responsables gouvernementaux, aux niveaux national et municipal, des professionnels du droit et autres, y compris les juges, les enseignants, les médecins, les professionnels de la santé et autres qui travaillent avec les personnes en situation de handicap.

8. Le Comité rappelle les recommandations émises par la Rapporteuse spéciale sur les droits des personnes en situation de handicap dans son rapport sur la visite en France (A/HRC/40/54/Add.1), et recommande à l’État partie :
(e) Assurer la prise de conscience et le développement des capacités sur le modèle des droits de l’homme en matière de handicap pour les responsables gouvernementaux, à tous les niveaux, les professionnels du droit, les juges et les procureurs, et les professionnels travaillant avec des personnes en situation de handicap. L’État partie doit associer les organisations de personnes en situation de handicap à la conception et à la mise en œuvre des formations destinées aux agents publics.

9. Le Comité est préoccupé par :
(a) Les dispositions de la loi 2005-102 (article 1er) et du Code de l’action sociale et des familles (article L. 146-1) qui fait l’amalgame entre les associations de prestataires de services et gestionnaires et les organisations de personnes en situation de handicap, ce qui a pour résultat des conflits d’intérêt dans la prestation de services et des obstacles au passage effectif de la « prise en charge médico-institutionnelle » à la vie autonome dans la communauté ;
(b) La participation limitée des personnes en situation de handicap, par leurs organisations représentatives, aux consultations concernant la législation et les politiques publiques, y compris celles effectuées par le Conseil national consultatif des personnes handicapées et par les comités municipaux et intercommunaux pour l’accessibilité.

10. Le Comité rappelle son Commentaire général No 7 (2018) et recommande que l’État partie :
(a) Révise les dispositions de l’article 1er de la loi 2005-102 à fin de renforcer et de mettre en œuvre des mécanismes transparents pour consulter étroitement et associer activement les personnes en situation de handicap, par l’intermédiaire de leurs organisations représentatives, aux processus de prise de décisions publiques à tous les niveaux, y compris pour la mise en œuvre, le suivi et l’établissement de rapports sur les Objectifs de développement durable ;
(b) Assure un soutien et des consultations véritables et effectifs avec la diversité des organisations de personnes en situation de handicap, comme indiqué dans le Commentaire général No 7, en accordant une attention particulière aux organisations de personnes en situation de handicaps intellectuels, de personnes en situation de handicaps psychosociaux, de personnes autistes, de femmes en situation de handicap, de personnes LGBTI en situation de handicap, de personnes vivant en zones rurales, de personnes Rom en situation de handicap et de personnes nécessitant de hauts niveaux de soutien.
p. 2-3 · (traduit avec DeepL.com)

Equality and non-discrimination (art. 5)
Women with disabilities (art. 6)
Children with disabilities (art. 7)
p. 3-4
Children with disabilities (art. 7)

15. The Committee observes with concern :
(a) That children with disabilities are exposed to multiple and intersecting forms of discrimination, including in education, access to social services in the community, institutionalisation in medico social establishments, ill-treatment, violence and abuse, including sexual violence, particularly in institutions ;
(c) The absence of mechanisms to consult with children with disabilities and to enable them to express their views in all matters concerning them.
p. 4

Enfants en situation de handicap (art. 7) (…)

15. Le Comité observe avec préoccupation :
(a) Que les enfants en situation de handicap sont exposés à des formes multiples et intersécantes de discrimination, dont en matière d’éducation, d’accès aux services sociaux dans la communauté, d’institutionnalisation dans des établissements médico-sociaux, de mauvais traitements, de violence et d’abus, y compris de violence sexuelle, en particulier dans les institutions ;
(c) L’absence de mécanismes pour consulter les enfants en situation de handicap et pour leur permettre d’exprimer leurs vues dans toutes les matières les concernant.
p. 4 · (traduit avec DeepL.com)

Awareness-raising (art. 8)

17. The Committee is concerned about :
(a) Negative stereotypes against persons with disabilities, especially affecting autistic persons, persons with psychosocial or intellectual disabilities, and with Down syndrome ;
(b) The devaluing of persons with disabilities through ableist policies and practices that underpin prenatal genetic screening on foetal impairment, particularly concerning trisomy 21, autism, and neonatal detection of deafness ;
·
18. The Committee recommends that the State party, in partnership with organizations of persons with disabilities :
(a) Adopt and implement a strategy based on the human rights model of disability in order to eliminate negative stereotypes that devalue persons with disabilities (…), and ensure the implementation of measures issued by the National Consultative Commission on Human Rights from its independent periodic assessments of national programmes to eliminate stereotypes ;

p. 4-5

Mesures pour la prise de conscience (art. 8) (…)

17. Le Comité est préoccupé par :
(a) Les stéréotypes négatifs à l’encontre des personnes en situation de handicap, qui nuisent spécialement aux personnes autistes, aux personnes en situation de handicap psychosocial ou intellectuel, et aux personnes présentant le syndrome de Down ;
(b) La dévalorisation des personnes en situation de handicap par des politiques et pratiques ableistes (validistes) qui sous-tendent le dépistage génétique prénatal des variantes [impairment] fœtales, particulièrement en ce qui concerne la trisomie 21, l’autisme et la détection néonatale de la surdité ;

18. Le Comité recommande que l’État partie, en partenariat avec les organisations de personnes en situation de handicap :
(a) Adopte et mette en œuvre une stratégie fondée sur le modèle des droits de l’homme s’agissant du handicap afin d’éliminer les stéréotypes négatifs qui dévalorisent les personnes en situation de handicap (…), et assure la mise en œuvre des mesures indiquées par la Commission nationale consultative des droits de l’homme issues de ses évaluations périodiques indépendantes s’agissant des programmes nationaux visant à éliminer les stéréotypes ;

p. 4-5 · (traduit avec DeepL.com)

Accessibility (art. 9)

19. The Committee notes with concern :
(b) The limited implementation of accessibility and universal design in public services hindering participation in the community of persons with disabilities, with particular impacts on autistic persons, persons with sensory impairments, with intellectual disabilities and persons with psychosocial disabilities ;
p. 5

Accessibilité (art. 9) (…)

19. Le Comité note avec préoccupation :
(b) La mise en œuvre limitée de l’accessibilité et de la conception universelle dans les services publics, qui entrave la participation à la communauté par les personnes en situation de handicap, avec des impacts particuliers sur les personnes autistes, les personnes présentant des difficultés sensorielles, en situation de handicap intellectuel et les personnes en situation de handicap psychosocial ;
p. 5 · (traduit avec DeepL.com)

Right to life (art. 10)

21. The Committee observers with concern :
(a) The high suicide rate among autistic persons and persons with psychosocial disabilities ;
22. The Committee recommends that the State party :
(a) Strengthen measures to implement a national suicide prevention strategy for persons with disabilities, with specific measures to target autistic persons and persons with psychosocial disabilities and to ensure close consultation and active involvement of people with disability through their representative organisations ;
(b) Develop measures in consultation with organisations of persons with disabilities and independent monitoring mechanisms, to initiate emergency deinstitutionalization of persons with disabilities to ensure safe and independent living in the community and to protect the right to life in critical health situations.
p. 6

Droit à la vie (art. 10) (…)

21. Le Comité observe avec préoccupation :
(a) Le taux élevé de suicide parmi les personnes autistes et les personnes en situation de handicap psychosocial ;
22. Le Comité recommande que l’État partie :
(a) Renforce les mesures visant à mettre en œuvre une stratégie nationale de prévention du suicide pour les personnes en situation de handicap, avec des mesures spécifiques pour cibler les personnes autistes et les personnes en situation de handicap psychosocial et pour assurer une consultation étroite et une participation active des personnes en situation de handicap par l’intermédiaire de leurs organisations représentatives ;
(b) Élabore des mesures, en consultation avec les organisations de personnes en situation de handicap et des mécanismes de contrôle indépendants, pour lancer la désinstitutionnalisation d’urgence des personnes en situation de handicap afin d’assurer une vie sûre et indépendante dans la communauté et de protéger le droit à la vie lors de situations sanitaires critiques.
p. 6 · (traduit avec DeepL.com)

Situations of risk and humanitarian emergencies (art. 11)
Equal recognition before the law (art. 12)
p. 6-7
Access to justice (art. 13)

27. (…) ; 28. The Committee recalls the International Principles and Guidelines on Access to Justice for Persons with Disabilities (2020) prepared by the Special Rapporteur on the Rights of Persons with Disabilities, and Sustainable Development Goal 16, target 3, and recommends that the State party :
(c) Ensure physical access to justice facilities including through universal design ; ensure access to information throughout judicial procedures, including access to judicial decisions. Likewise, strengthen measures to provide persons with disabilities with procedural and age-appropriate accommodations, especially for persons with vision impairments and deaf persons, those with intellectual or psychosocial disabilities, and autistic persons. Appropriate accommodations include alternative and augmentative modes of communication such as sign language, Braille, accessible digital formats, Easy Read, and the establishment of independent intermediaries and facilitators, including autism reference persons ;
p. 7-8

Accès à la justice (art. 13) (…)

27. (…) ; 28. Le Comité rappelle les Principes et directives internationaux relatifs à l’accès à la justice pour les personnes en situation de handicap (2020) établis par le Rapporteur spécial sur les droits des personnes en situation de handicap, et l’Objectif de développement durable 16, cible 3, et recommande que l’État partie :
(c) Assure l’accès physique aux installations de justice, y compris par conception universelle ; assure l’accès à l’information tout au long des procédures judiciaires, y compris l’accès aux décisions judiciaires. De même, renforce les mesures visant à fournir aux personnes en situation de handicap des aménagements procéduraux et adaptés à leur âge, spécialement pour les personnes présentant des difficultés [impairments] visuelles et les personnes sourdes, celles en situation de handicap intellectuel ou psychosocial, et les personnes autistes. Les aménagements appropriés incluent des modes de communication alternatifs et augmentatifs tels que la langue des signes, le braille, les formats numériques accessibles, le FALC, et la mise en place d’intermédiaires et de facilitateurs indépendants, y compris des personnes de référence s’agissant d’autisme ;
p. 7-8 · (traduit avec DeepL.com)

Liberty and security of the person (art. 14)
p. 8
Freedom from torture and cruel, inhuman or degrading treatment or punishment (art. 15)

32. The Committee observes with concern :
(b) The inhuman and degrading conditions of custodial measures, and at residential and mental health facilities, practices of solitary confinement, seclusion, chemical and mechanical restrains in residential and mental health facilities, including on children and autistic persons ;
(d) That children with psychosocial disabilities and autistic children are particularly affected by medical-based therapies and overmedication ;
p. 9

Droit de ne pas être soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (art. 15) (…)

32. Le Comité observe avec préoccupation :
(b) Les conditions inhumaines et dégradantes des mesures de privation de liberté et des établissements résidentiels et de santé mentale, les pratiques d’isolement, de séquestration, de contention chimique et mécanique dans les établissements résidentiels et de santé mentale, y compris sur les enfants et les personnes autistes ;
(d) Que les enfants en situation de handicap psychosocial et les enfants autistes sont particulièrement affectés par les thérapies à base médicale et la surmédication ;
p. 9 · (traduit avec DeepL.com)

Freedom from exploitation, violence and abuse (art. 16)
p. 9
Protecting the integrity of the person (art. 17)

36. The Committee observes with concern that :
(b) Autistic children are subjected to treatments with objective “render them non-autistic”, disrespecting their identity, and the practices of packing, despite public declarations prohibiting this practice ;
·
37. The Committee recommends that the State party :
(b) Eliminate normalising treatments on autistic children, and adopt measures to redress the rights of children and adults with disabilities who have been subjected to these treatments, including through reparations and compensations for the impact of these treatments on their physical and mental integrity ;
p. 10

Protection de l’intégrité de la personne (art. 17) (…)

36. Le Comité observe avec préoccupation que :
(b) Les enfants autistes sont soumis à des traitements ayant pour objectif de « les rendre non-autistes », allant à l’encontre du respect de leur identité, et à des pratiques de packing, malgré les déclarations publiques prohibant cette pratique ;

37. Le Comité recommande que l’État partie :
(b) Élimine les traitements normalisants envers les enfants autistes, et adopte des mesures pour rétablir les droits des enfants et des adultes en situation de handicap qui ont été soumis à ces traitements, y compris par des réparations et des compensations de l’impact de ces traitements sur leur intégrité physique et mentale ;
p. 10 · (traduit avec DeepL.com)

Liberty of movement and nationality (art. 18)
Living independently and being included in the community (art. 19)
Personal mobility (art. 20)
p. 10-11
Freedom of expression and opinion, and access to information (art. 21)

45. The Committee recommends that the State party :
(d) Develop augmentative and alternative, and all other accessible means, modes and formats of communication of their choice by persons with disabilities, including Braille, Easy Read and autism referent persons.
p. 12

Liberté d’expression et d’opinion, et accès à l’information (art. 21) (…)

45. Le Comité recommande que l’État partie :
(d) Développe les moyens de communication augmentative et alternative, et tous les autres moyens, modes et formats accessibles de communication de leur choix par les personnes en situation de handicap, en ce compris le braille, le FALC et les personnes référentes s’agissant d’autisme.
p. 12 · (traduit avec DeepL.com)

Right to privacy (art. 22)
p. 12
Respect for home and the family (art. 23)

49. The Committee recommends that the State party :
(f) Provide early and comprehensive information and support to children with disabilities and their families, especially autistic parents, parents with intellectual or psychosocial disabilities to exercise their rights with respect to family life.
p. 12-13

Respect du domicile et de la famille (art. 23) (…)

49. Le Comité recommande que l’État partie :
(f) Fournisse des informations et un soutien précoces et exhaustifs aux enfants handicapés et à leur famille, spécialement aux parents autistes, aux parents en situation de handicap intellectuel ou psychosocial, pour l’exercice de leurs droits de vie en famille.
p. 12-13 · (traduit avec DeepL.com)

Education (art. 24)

50. The Committee is concerned about the high rate of children with disabilities in segregated education settings, including in residential medico-social institutions or in special separated classrooms in regular schools, perpetuating stigmatization and exclusion. It also notes with concern :
(b) The refusal of children with intellectual, psychosocial disabilities or autistic children, at schools ;
(c) The lack of individualised supports through the provision of reasonable accommodation for children with disabilities to meet with educational requirements, particularly affecting autistic children and children with Down syndrome ;
·
51. The Committee recalls its general comment No. 4 (2016) on the Right to inclusive education and the Sustainable Development Goal 4, target 4.5 and indicator 4 (a), and it recommends that the State party strengthen measures to attain quality, inclusive education for all children with disabilities, including in the overseas territories. The State party should promptly implement the recommendations issued by the Special Rapporteur on the Rights of Persons with Disabilities (A/HRC/40/54/Add.1, see para. 81) in this realm. The Committee further recommends that the State party :
(c) Develop a framework recognizing the right of persons with disabilities to seek individualised supports through the provision of reasonable accommodation to meet the individual educational requirements of children with disabilities, including accommodations for examinations for children with disabilities, particularly considering autistic children and children with Down syndrome ;
(g) Take measures to eliminate abuse and bullying against children with disabilities in school ;
(h) Adopt programmes with specific goals and timeframes in order to promote access of persons with disabilities to higher education, ensuring that young persons with disabilities may seek individualised supports through the provision of reasonable accommodations in tertiary education, including for facilitating international mobility, and access to sign languages.
p. 13-15

Éducation (art. 24) (…)

50. Le Comité est préoccupé par le taux élevé d’enfants en situation de handicap dans des contextes d’éducation ségréguée, en ce compris dans des institutions résidentielles médico-sociales ou dans des classes spéciales séparées dans des écoles ordinaires, perpétuant la stigmatisation et l’exclusion. Il note également avec préoccupation :
(b) Le refus des enfants en situation de handicap intellectuel, psychosocial ou des enfants autistes, dans les écoles ;
(c) Le manque de soutien individualisé par la mise en place d’aménagements raisonnables pour que les enfants en situation de handicap puissent répondre aux exigences éducatives, affectant particulièrement les autistes enfants et les enfants présentant le syndrome de Down ;

51. Le Comité rappelle son Observation générale No 4 (2016) sur le droit à une éducation inclusive et l’Objectif de développement durable 4, cible 4.5 et indicateur 4 (a), et il recommande que l’État partie renforce les mesures visant à atteindre une éducation de qualité et inclusive pour tous les enfants en situation de handicap, y compris dans les territoires d’outre-mer. L’État partie devrait rapidement mettre en œuvre les recommandations formulées par le Rapporteur spécial sur les droits des personnes en situation de handicap (A/HRC/40/54/Add.1, voir par. 81) dans ce domaine. Le Comité recommande en outre que l’État partie :
(c) Élabore un cadre reconnaissant le droit des personnes en situation de handicap à rechercher des soutiens individualisés, en fournissant des aménagements raisonnables pour répondre aux besoins éducatifs individuels des enfants en situation de handicap, en ce compris des aménagements pour les examens pour enfants en situation de handicap, en prenant particulièrement en considération les autistes enfants et les enfants présentant le syndrome de Down ;
(g) Prenne des mesures pour éliminer les mauvais traitements et les brimades dont sont victimes à l’école les enfants en situation de handicap ;
(h) Adopte des programmes comportant des objectifs et des calendriers spécifiques de sorte à promouvoir l’accès des personnes en situation de handicap à l’enseignement supérieur, assurant que les jeunes personnes en situation de handicap puissent solliciter des soutiens individualisés par la mise en place d’aménagements raisonnables dans l’enseignement supérieur, y compris pour faciliter la mobilité internationale, et l’accès aux langues des signes.
p. 13-15 · (traduit avec DeepL.com)

Health (art. 25)
Work and employment (art. 27)
Adequate standard of living and social protection (art. 28)
Participation in political and public life (art. 29)
Participation in cultural life, recreation, leisure and sport (art. 30)
p. 14-17
B. Specific obligations (arts. 31-33)

Statistics and data collection (art. 31)
International cooperation (art. 32)
National implementation and monitoring (art. 33)
p. 17

National implementation and monitoring (art. 33)

66. The Committee notes with concern :
(a) The lack of systematic capacity building programmes among public officials concerning the implementation of the Convention, including in the Overseas territorial collectivities ;
(b) The lack of information about participation of persons with disabilities in the composition of the independent monitoring mechanisms, and about mechanisms to foster involvement of representative organisations of persons with disabilities in the independent monitoring mechanism responsible for monitoring the implementation of the Convention.
·
67. The Committee recommends that the State party :
(d) Ensure that persons with disabilities and the diversity of their representative organizations are effectively involved in monitoring the implementation of the Convention.
p. 18

Mise en œuvre et suivi nationaux (art. 33) (…)

66. Le Comité note avec préoccupation :
(a) L’absence de programmes systématiques de développement des capacités des agents publics s’agissant de l’application de la Convention, y compris dans les collectivités territoriales d’outre-mer ;
(b) Le manque d’information sur la participation des personnes en situation de handicap à la composition des mécanismes de suivi indépendants, et sur les mécanismes visant à promouvoir la participation des organisations représentatives des personnes en situation de handicap au mécanisme de suivi indépendant chargé de surveiller l’application de la Convention.

67. Le Comité recommande que l’État partie :
(d) Veille à ce que les personnes en situation de handicap et la diversité de leurs organisations représentatives soient effectivement associées au suivi de l’application de la Convention.
p. 18 · (traduit avec DeepL.com)

IV. Follow-up

Dissemination of information

68. The Committee emphasizes the importance of all the recommendations contained in the present concluding observations. With regard to urgent measures that must be taken, the Committee would like to draw the State party’s attention to the recommendations falling under articles 14 and 19 of the Convention.
·
69. The Committee requests the State party to implement the recommendations contained in the present concluding observations. It recommends that the State party transmit the concluding observations for consideration and action to members of the Government and the National Assembly, officials in relevant ministries, local authorities and members of relevant professional groups, such as education, medical and legal professionals, as well as to the media, using modern social communication strategies.
·
70. The Committee strongly encourages the State party to involve civil society organizations, in particular organizations of persons with disabilities, in the preparation of its periodic report.
·
71. The Committee requests the State party to disseminate the present concluding observations widely, including to non-governmental organizations and organizations of persons with disabilities, and to persons with disabilities themselves and members of their families, in national and minority languages, including sign language, and in accessible formats, including Easy Read, and to make them available on the government website on human rights.
p. 18

IV. Suites à donner · Diffusion de l’information (…)

Suites à donner

Diffusion de l’information

68. Le Comité fait ressortir l’importance de toutes les recommandations contenues dans les présentes observations finales. S’agissant des mesures urgentes qui doivent être prises, le Comité souhaite attirer l’attention de l’État partie sur les recommandations relevant des articles 14 et 19 de la Convention.

69. Le Comité requiert de l’État partie qu’il mette en œuvre les recommandations contenues dans les présentes observations finales. Il recommande que l’État partie transmette les observations finales pour prise en considération et action aux membres du gouvernement et de l’Assemblée nationale, aux fonctionnaires des ministères concernés, aux autorités locales et aux membres des groupes professionnels concernés, tels que les professionnels de l’éducation, de la médecine et du droit, ainsi qu’aux médias, en employant des stratégies modernes de communication sociale.

70. Le Comité encourage fortement l’État partie à associer les organisations de la société civile, en particulier les organisations de personnes en situation de handicap, à l’élaboration de son rapport périodique.

71. Le Comité requiert l’État partie de diffuser largement les présentes observations finales, notamment aux organisations non gouvernementales et aux organisations de personnes en situation de handicap, ainsi qu’aux personnes en situation de handicap elles-mêmes et aux membres de leur famille, dans les langues nationales et minoritaires, y compris langue des signes, et dans des formats accessibles, en ce compris le FALC, et de les rendre disponibles sur le site gouvernemental sur l’Internet, relatif aux droits de l’homme.
p. 18 · (traduit avec DeepL.com)

Next periodic report

72. The Committee requests the State party to submit its combined second to fifth periodic reports by 18 March 2028 and to include in them information on the implementation of the recommendations made in the present concluding observations. The Committee also requests the State party to consider submitting the above-mentioned reports under the Committee’s simplified reporting procedure, according to which the Committee prepares a list of issues at least one year prior to the due date set for the report of a State party. The replies of a State party to such a list of issues constitute its report.

----------

p. 18-19 [last] »

Prochain Rapport périodique (…)

72. Le Comité requiert l’État partie de soumettre ses deuxième à cinquième rapports périodiques combinés pour le 18 mars 2028 et d’y inclure l’information sur la mise en œuvre des recommandations formulées dans les présentes observations finales. Le Comité requiert également de l’État partie qu’il envisage de soumettre les rapports susmentionnés selon la procédure simplifiée du Comité, selon laquelle le Comité établit une liste de points à traiter au moins un an avant la date fixée pour la présentation du rapport d’un État partie. Les réponses d’un État partie à cette telle liste de questions constituent son rapport.

----------

p. 18-19 [dernière] · (traduit avec DeepL.com) »


Les auditions de la France par le Comité (vidéos site ONU)

Notification publique des « Concluding Observations »

  • en OHCHR.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx ?NewsID=27467&LangID=E
     fr OHCHR.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx ?NewsID=27467&LangID=E
    Page du site ONU HCDR CDPH (UN OHCHR CRPD) présentant :
    « United Nations CRPD/C/FRA/CO/1
    Convention on the Rights of Persons with Disabilities
    Distr. : General
    14 September 2021
    ADVANCE UNEDITED VERSION
    Original : English
    Committee on the Rights of Persons with Disabilities
    Concluding observations on the initial report of France » :
    « UN Disability Rights Committee issues findings on (…) and France · GENEVA (15 September 2021) — The UN Committee on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD) has issued its findings on (…) and France, the two States parties which it examined during its latest session. (…) · France · The Committee expressed concern about the prevalence of medically focused and paternalistic legislation and practices in the State party. Of particular concern is the Act on Equal Rights and Opportunities, Participation and Citizenship for Persons with Disabilities, which predates the Convention and focuses on the prevention of disability and the medical treatment of impairment. The Act sets out a “model of medical-social care” favouring systematic institutionalization on the basis of disability. The Committee recommended that the State party review existing legislation and policies, and expedite the adoption of measures to give effect to the human rights model of disability that recognises autonomy, equality and freedom in all areas of life. (…) »
Annonce de l’audition de la France :
« UN Disability Rights Committee to review France and (…) »

OHCHR.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx ?NewsID=27383&LangID=E
« GENEVA (16 August 2021) — The UN Committee on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD) will review France and Djibouti during its latest session from 16 August - 17 September.
· The two countries are among the 184 States parties to the Convention on the Rights of Persons with Disabilities. They are required to undergo regular reviews by the Committee of 18 independent international experts on how they are implementing the Convention and the Committee’s previous recommendations.
· The CRPD, which has received the respective country reports as well as submissions from non-governmental organizations, will discuss a range of issues with the two State delegations through online public dialogues on the following dates :
· France dialogue : 18, 20, 23 August from 12:30 to 14:30 Geneva time »

Articles sur les sites de l’ONU

  • fr News.UN.org/fr/story/2021/09/1103752
    « Droits des personnes handicapées : Djibouti et la France appelés à revoir leur cadre législatif (ONU) · Droits de l’homme
    Le Comité des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées (CDPH) a publié mercredi ses conclusions sur Djibouti et la France, les deux États parties qu’il a examinés lors de sa dernière session.
    15 septembre 2021 »

Autres articles


 

What is above all needed is to let the meaning choose the word* and not the other way around. The worst thing you can do with words is to surrender to them.” George Orwell  | * for the word’s content 

— · —
Connexités Lirossi

— · —
 

Commentaires

Publications

Derniers artic­les publiés

Navigation

Lire aussi

Articles de la rubrique