Rétro-ingénierie de la psychanalyse à propos d’autisme / schizophrénie en visitant Bleuler, 1911 ; Hochmann, 2009 

Article repris de   Les AUTISTES HONTEUX ; “leur vie, leurs mœurs”, et en associations : critère.  Avec “Rétro-ingénierie” de la psychanalyse à propos de l’autisme 

Document du lundi 16 octobre 2017
Article revu le 17 novembre 2021


 

Rétro-ingénierie de la psychanalyse à propos d’autisme / schizophrénie, en visitant Bleuler, 1911 ; Hochmann, 2009

L’histoire de la notion d’autisme comporte l’évocation, abandonnée en science à propos d’autisme, de la « schizophrénie ». Exemple d’exposé à ce propos, in Wikipedia : Histoire de la notion d’autisme. On trouve dans cet exposé, de manière « frappante » à propos du créateur en 1911 du terme « autisme », Eugen Bleuler (un correspondant de Sigmund Freud), ceci :

« Bleuler insiste sur le fait que le « défaut de rapport affectif » ne correspond pas à une « perte de la fonction du réel », et il précise que si les « schizophrènes autistes » [l’autisme étant alors pour Bleuler « la schizophrénie autistique »] « s’enferment dans une chrysalide avec leurs souhaits qu’ils considèrent comme exaucés ou avec les souffrances de leurs persécutions », c’est parce qu’ils cherchent à maintenir un « monde à soi » (d’où le terme autisme, du grec auto, soi-même). Il précise que la plupart sont entre les deux et, tout en adhérant à leur conviction autistique, restent perméables à la réalité commune. »

Les citations dans la citation ci-dessus de l’article Wikipedia sont de l’ouvrage de Jacques Hochmann (psychiatre, psychanalyste…), Histoire de l’autisme : de l’enfant sauvage aux troubles envahissants du développement, Paris, Odile Jacob, 2009.

C’est tout-à-fait-extraordinaire : ce qui est là décrit, est non pas « l’autisme », mais le résultat de l’oppression de « l’autisme », le résultat du « contexte hostile » (presque déjà mentionné comme tel), destiné, par ses prétentions mêmes à la « normalité », à produire des « autistes honteux, rendus honteux ». Ensuite, il ne reste plus qu’à prendre acte du résultat, de schizophrénie. Ce que les psychanalystes, depuis la description par Bleuler, décrivent, c’est… exactement « l’autisme honteux, rendu honteux », et l’on va pouvoir retrouver cela à propos de « n’importe-quoi “honteux, rendu honteux” ». Bleuler-Hochmann, Bleuler rapporté par Hochmann, avaient déjà-ont… tout compris — … en prenant le résultat de l’oppression, pour la chose elle-même, la notion d’autisme. Tout y est déjà avec précision : il convient seulement de “lire à rebours”. De faire la “rétro-ingénierie” de leur vue formellement dégradante exposée.

20-21 octobre 2017

Le comportement schizophrénique systématiquement induit. · L’addition s’alourdit

314

Il est désormais nécessaire de dénommer (selon la psychanalyse…) ce qui est « le comportement schizophrène / la schizophrénie induite systématiquement par l’autisme honteux, rendu honteux » (ce n’est pas une “image” ici, “schizophrénie” : ce sont bien les symptômes complets dont il est question, leur installation / développement induits puis pérennes — en tout cas leur « gamme » littéralement dont on a des descriptions ; sans préjudice des apports des papiers scientifiques récents portant sur la notion de schizophrénie).

Cette nécessité de mention apparaît par la circonstance des modalités de la « concertation gouvernementale du 4e Plan autisme », la “situation / nomination” « auto-représentant (autiste) » attribuée par le gouvernement y étant une situation schizophrénique de schizophrénie induite, créée par le gouvernement, redoublée par la réunion officielle / clandestine des individus ainsi mis à l’encan, avec d’autres de n’importe quelle qualité non autistes (ou non présentés comme autistes) et représentant prétendument « l’autisme ». Ceci constitue per se une maltraitance « psychiatrique ».

Il en résulte les Auto-tistes, désigné·e·s « auto-représentant·e·s » par le Gouvernement pour discuter-concerter avec… le Gouvernement. Car tel est le bon auto-plaisir. · Auto-unique au monde. France.

16 octobre 2017

Rem. 2021 : Des auto-tistes auto-représentants, on en trouve encore en 2021, fiers comme auto-artaban…

Et voir :


 

What is above all needed is to let the meaning choose the word* and not the other way around. The worst thing you can do with words is to surrender to them.” George Orwell  | * for the word’s content 

Commentaires

Publications

Derniers artic­les publiés

Navigation

Articles de la rubrique